La Pratique

Il convient de se poser certaines questions indispensables avant de se lancer dans une étude de simulation dynamique. La plus importante concerne la pertinence de la simulation dynamique pour répondre aux questions posées. En effet, il peut exister d’autres méthodes plus faciles à mettre en œuvre que la simulation dynamique.

Elles sont tout aussi efficaces dans leur domaine d’emploi. Ainsi le logiciel Girabase pour le calcul de capacité d’un giratoire classique (Girabase sur le site du CERTU) ou le calcul statique de capacité d’un carrefour à feux simple (Guide des carrefours à feux sur le site du CERTU).

La simulation dynamique est particulièrement utile lorsque le fonctionnement du réseau est complexe ou comporte des discontinuités (spatiales ou temporelles). Voir article 24.

Par ailleurs, les outils disponibles peuvent ne pas être capables de répondre à la question posée.

Exemple : Les outils de simulation dynamique ne permettent pas de prévoir le taux de respect d’une limitation de vitesse ou d’un stop. Ce sont en effet des variables d’entrées du modèle.

Une étude de simulation dynamique effectuée dans les règles de l’art doit respecter une démarche globale. Cette démarche débute au recueil de données et se poursuit jusqu’à l’analyse des résultats pour répondre aux questions posées.

 
Données d’entrées
Les informations sur l’infrastructure et le trafic nécessaires à la simulation.
 
Démarche et mise en œuvre du modèle
Protocole appliqué pour mener la simulation.
 
Données de sortie
Les informations pouvant être obtenues à travers la simulation.
 
Outils de modélisation
Quels logiciels pour la simulation ?
 
Exemples d’application de la simulation
Quelles réponses peut-on apporter grâce à l’utilisation de la simulation dynamique ?
 
Bibliographie
Références utiles