Contenu

Les modèles macroscopiques

Les modèles macroscopiques offrent une représentation agrégée du trafic : il étudient un système qui se rapproche d’un fluide. Les variables définies dans le modèle sont les débits, concentrations et vitesses sur les différents tronçons du réseau modélisé.

Au cours de la simulation, le modèle confronte les offres et les demandes d’écoulement sur les tronçons du réseau.

Les offres d’écoulement correspondent aux capacités des tronçons du réseau. Les capacités peuvent être liées à des constantes de la simulation : nombre de voies, vitesse réglementaire, déclivité. Elles peuvent également varier au cours du temps (feux tricolores).

Les demandes d’écoulement correspondent aux débits souhaitant s’écouler à travers le réseau. Les demandes sont généralement dynamiques, afin de représenter : la montée en charge du réseau, le fonctionnement à charge maximale, la descente de charge. Les demandes ne distinguent généralement pas les différentes classes de véhicules qui compose la demande (demande mono-classe).

La circulation à travers le réseau se fonde alors sur 3 types de modèles :

  • les modèles de convergent où des flux se rejoignent,
  • les modèles d’écoulement sur un tronçon,
  • les modèles de divergent où des flux se divisent.